top of page

LE CYCLE DE LA BALANCE

J’arrive à la fin de ce cycle (Uranus en Taureau modifie nos habitudes pratiques, nous-mêmes ramène à nous dans le matériel) de regarder l’autre pour devenir soi (Balance). Ce cycle dans lequel on se définit par l’autre, par une relation, par un maître, par un couple, par une fonction sociale ou un travail.


Ce cycle dans lequel on a besoin de se perdre dans quelque chose d’extérieur pour oublier un peu ce qu’on était et grandir. Trouver une chose à l’extérieur à adorer, à chérir, à construire ; une chose qui nous montre qu’on peut être tellement différent de ce qu’on croyait être. Le cycle de la quête du chevalier, en un sens (Axe Bélier-Balance).


Personne n’est devenu lui-même sans vivre pour plus grand que soi, sans dépasser par l’admiration et par la lutte la définition naïve qu’il avait d’abord trouvée de lui-même...

Ceux qui connaissent ma vie des 25 dernières années savent que je ne dis pas ça d’une façon légère, comme quelqu’un qui serait allé au fond de son jardin et serait revenu. Mais comme quelqu’un qui réellement a voyagé loin de chez lui… dans plus d’une aventure…

Ce cycle construit, car il est bon d’être plus vaste ; mais il disperse aussi, car nul n’est réellement le maître d’un royaume infini.

Aussi à un moment, il est bon d’intégrer les expériences, de se poser avec soi-même, avec ce royaume plus lumineux qu’on est devenu (polarité Bélier) ; et juste de s’émerveiller, de voir plein de gratitude les personnes et les lieux incroyables qu’on a rencontrés et qui nous ont amené vers nous-même…

Ce qu’on a aimé de tout son cœur, on l’est devenu. C’est là, posé, disponible, vibrant de la réalité de l’amour (Vénus maître de la Balance)…




Note complémentaire : j'ai Saturne natal exalté en balance et puissant en Fond du Ciel ; c'est une planète majeure dans ma carte natale. Sa progression d'arc Solaire est entrée en octobre en Maison 5, lui donnant un potentiel plus feu...

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page